Marlborough Sounds

Quitte à détruire le suspens dès le début, les Marlborough Sounds sont notre partie préférée du voyage. Nous avons eu la chance d’y avoir un temps superbe (ce que tout le monde ne peut pas forcément dire) avec des baies pour nous seuls.

Kenepuru Sound

Nous avions au début pensé loger dans le camping du DOC à Momorangi, mais avons fait demi-tour quand nous avons vu qu’il y avait la route entre la plage et le camping, et surtout que ça avait l’air pas mal peuplé. Le Lonely Planet avait parlé de sounds superbes pour les aventureux qui oseraient faire les quelques kilomètres supplémentaires pour rejoindre les Sounds et de Kenepuru et Pelorus. Nous sommes donc partis vers le Kenepuru Head campsite, qui comme le nom le sous-entend, se situe au bout du Kenepuru Sound. Bien nous en a pris! Nous avons eu l’embarras du choix au camping pour trouver notre emplacement, un jeune couple d’allemands travaillant là-bas pour nous accueillir et permettre à Gaël de pratiquer la langue, des superbes couchers de soleil et plein de wekas qui venaient jouer à « trap’-trap' » avec Gaël. Ca a été une très bonne base pour ensuite se promener. Le luxe d’avoir des vraies toilettes dans un bâtiment en dur plutôt que des toilettes chimiques valait aussi le déplacement par rapport aux plus sauvages camps de Nikau Cove et Cowshed Bay.

 Camp de Kenepuru Sound | voyage-nouvelle-zelande.net Camp de Kenepuru Sound | voyage-nouvelle-zelande.net
Kenepuru Sound

SUP dans les Marlborough Sounds

La plupart des gens qui viennent dans cette partie des Marlborough Sounds viennent pour la Queen Charlotte Track. Les enfants étant bien trop jeunes pour ça, nous avons néanmoins pu nous féliciter d’avoir apporté le SUP, sans lequel notre expérience aurait été bien différente.

Nikau Cove

Bonne base pour des balades, le camp de Nikau Cove est assez sauvage et au moment où nous y étions, personne ne semblait y passer la nuit. Notre tranquillité au juste été à peine troublée par quelques wekas affamés et par un local intéressant. Ressemblant très fortement à un vieux Neil Young, il venait pêcher régulièrement dans les baies environnantes en posant des filets depuis son kayak. A part ça, les balades sur les eaux turquoises avec comme bruits seulement le clapot de l’eau sur la planche et les oiseaux dans la forêt étaient un régal. L’eau y est très claire, mais malgré tous les rochers pouvant faire un bel habitat pour les poissons, je n’ai pas vu de poissons sous la planche. Dommage, ça aurait été un bon complément à cette jolie balade.

Nikau Cove, Marlborough Sounds | voyage-nouvelle-zelande.net Nikau Cove, Marlborough Sounds | voyage-nouvelle-zelande.net
Nikau Cove

SUP @ Nikau CoveSession de SUP à Nikau Cove dans les Marlborough Sounds. Toute l’histoire sur http://www.voyage-nouvelle-zelande.net/ile-du-sud/marlborough-sounds/

Posted by Voyage Nouvelle Zélande on Sunday, 3 January 2016

Sandy Bay

A mi-chemin entre Kenepuru Heads et Black Rock, cette plage porte bien son nom puisque c’est elle qui se rapproche le plus d’une plage de sable dans les environs. Les locaux ont installé des chaises longues et tables en bois, ainsi qu’une balançoire sous un grand arbre pour pouvoir sauter dans l’eau. L’eau y est moins claire qu’à Nikau Cove et je me suis fait une frayeur en entendant sauter une raie à quelques mètres de moi juste au moment où je commençais à penser que plus personne me verrait s’il m’arrivait quelque chose, par exemple avec un requin. En longeant la côte en sortant de la baie, j’ai pu rester quelques instants à observer de près un cormoran pas farouche du tout.

IMG_7861 Sandy Bay, Marlborough Sounds | voyage-nouvelle-zelande.net
Sandy Bay

SUP @ Sandy Bay, Marlborough SoundsSUP @ Sandy Bay, Marlborough Sounds. Toute l’histoire sur http://www.voyage-nouvelle-zelande.net/ile-du-sud/marlborough-sounds/

Posted by Voyage Nouvelle Zélande on Sunday, 3 January 2016

En résumé

  • Impression générale : c’était l’un de nos meilleurs moments du voyage, peut-être parce que les ours associaux que nous sommes ont pu profiter d’une grande solitude dans des paysages superbes avec en plus la chance d’avoir un beau temps. Sans le SUP, nos souvenirs n’auraient peut-être pas été aussi bons, mais le côté sauvage de cette partie des sounds nous a conquis immédiatement.
  • Logement : les B&B ne manquent pas et il peut y avoir des solutions assez confortables comme le Punga Cove Resort qui en a pour tous les budgets et un bon restaurant sur pilotis. Ayant un van, nous nous sommes orientés vers le Kenepuru Head DOC Camp qui proposait le luxe d’une douche froide. S’il n’y avait pas eu cette question de douche, nous serions sûrement plutôt allés à Nikau Cove qu’à Cowshed Bay pour profiter de la jolie plage et de la grande baie.
  • Transports : ces sounds sont recommandés pour les gens « aventureux », mais l’aventure se résume juste à aller dans des parties où il y a moins de monde. C’est vrai qu’on n’a pas croisé grand monde, même si c’était le début de la haute saison. Dans tous les cas, sans son propre moyen de locomotion, il vaut mieux ne pas espérer aller là-bas tellement les voitures sont rares. La classe est bien entendu d’y aller en bateau, qui permet d’accéder à certains endroits apparemment magiques comme French Pass.
  • Activités : beaucoup de monde vient dans cette partie des sounds pour la Queen Charlotte Track. Nous en avons vu une petite partie dans notre balade qui nous a menés au Punga Cove Resort, et ça avait l’air vraiment sympa. Les marcheurs voulant se faire un petit plaisir seront d’ailleurs ravis de savoir que pour quelques euros ils peuvent dormir dans un vrai lit avec une douche dans cet hôtel, et sinon apprécieront au moins le restaurant sur pilotis. Dans tous les cas, les autres activités incluent la pêche, le SUP et la glande tranquillement sur une plage vide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *