Lac Tekapo

Situé en plein milieu de l’Ile du Sud et au coeur des Alpes néozélandaises, le Lac Tekapo éblouit par le bleu de ses eaux cernées de montagnes. La nuit, après une bonne journée de marche, on peut aussi avoir des cieux parmi les plus purs du monde et se retrouver sous des millions d’étoiles. Le Lac Tekapo en offre pour toutes les heures de la journée.

Lac Tekapo

Nous avions quitté à regret la Péninsule de Banks et la morosité de la SH1 en descendant vers le Sud depuis Christchurch nous a fait douter du bien-fondé de notre idée d’en partir. Apprendre à Fairlie qu’il n’y avait qu’un holiday park beaucoup trop cher pour ce qu’il était ou du free camping au Lac Tekapo, à 45mn de là nous avait encore un peu plus déprimés. Néanmoins, malgré la lumière de plus en plus faible à mesure que nous avancions, notre excitation grandissait à l’approche du Lac Tekapo. Même de nuit éclairé seulement par la Lune, il arrivait encore à être beau. Nous avons de plus eu la chance que ce soit un tel lieu de pélerinage pour les astronomes puisque le seul magasin ouvert était celui proposant les soirées à l’observatoire, qui a pu nous guider vers un camping du DOC, sur les rives du lac Alexandrina.

Une très sympathique petite boucle est possible depuis le Lac McGregor. Elle permet de longer gentiment le lac en montant doucement à travers des pâturages. Le type de végétation avec quelques touffes éparses d’herbes longues toutes jaunes correspondait complètement à à comment je me représente la Patagonie, où nous irons peut-être un jour. Quant à lui, le Lac Tekapo avec ses montagnes enneigées à l’extrémité Nord n’est pas sans rappeler le Yashil Kul, au Tadjikistan. Au-delà des comparaisons, malgré le vent soufflant à plus de 100km/h et qui nous a bien ralentis, le peu de temps que nous avons pu passer à voir le Lac Tekapo reste un grand souvenir. Si le vent n’avait pas soufflé autant, j’aurais réalisé mon rêve d’une session de SUP sur ses eaux si bleues et claires. Pour ceux qui ont leur matériel, une sortie en kite-surf par jour de vent doit aussi être assez exceptionnelle. Variante : partir du parking en face du Lac McGregor (l’un des deux points de départ de la boucle que nous avons faite) en kayak et aller pique-niquer sur la petite île en face de la péninsule.

Lac Tekapo depuis l'observatoire | Voyage-Nouvelle-Zelande.Net Lac McGregor depuis l'observatoire | Voyage-Nouvelle-Zelande.Net
Lac Tekapo depuis l’observatoire Lac McGregor depuis l’observatoire
Lac Tekapo | Voyage-Nouvelle-Zelande.net Lac Tekapo | Voyage-Nouvelle-Zelande.net
Autour du Lac Tekapo

Lac Alexandrina

Quelques emplacements sont disponibles sur les rives du lac après 5mn de conduite sur une piste en plutôt bon état. Ce « camping » partiellement géré par le DOC (mais pas indiqué dans leur liste des camps) était assez décevant en termes de rapport qualité-prix avec juste des toilettes sèches pour 20 NZD forfaitaires. Par contre, il propose de jolies vues sur le lac, seulement encombrées par les bach (« maison de vacances » en jargon néozélandais) des veinards qui se sont trouvés leur petit paradis sur Terre. En plus d’être simplement joli, ce lac est apparemment assez exceptionnel pour s’adonner à la pêche à la truite. Nous y avons fait une petite balade un peu trop rapide sous la pluie, mais des balades plus longues doivent pouvoir valoir le coup. Nous nous sommes bien amusés avec les canards pas du tout farouches qui n’avaient même pas peur de venir me manger les pieds. Peut-être était-ce pour eux une tentative de vengeance pour tous leurs congénères que j’ai pu manger à travers les âges…

Lac Alexandrina | Voyage-Nouvelle-Zelande.net Lac Alexandrina | Voyage-Nouvelle-Zelande.net
IMG_6642 Lac Alexandrina | Voyage-Nouvelle-Zelande.net
 Sur les bords du Lac Alexandrina

Bains chauds du Lac Tekapo

A 5mn à pied du camping principal, les bains chauds, Tekapo Springs, sont un bon endroit pour recharger les batteries après un peu de marche, ou tout simplement pour ne rien faire pendant un long moment. Il existe 3 bains, à 36, 38 et 40°C, avec des petites cascades, des bulles, etc. On peut aussi aller se faire un sauna et des massages. La température un peu fraîche à notre goût nous a donné un aperçu de ce que ça peut être en hiver, avec de la fumée qui sort de l’eau, de la neige, etc. En hiver, il doit même être possible de faire un combo patinoire + bains chauds. Cette patinoire fut d’ailleurs le lieu de l’un des tous premiers matches de hockey sur glace joués en Nouvelle-Zélande, ce qui explique la présence des maillots de plusieurs joueurs dont Matt Duchene des Colorado Avalanche (GO AVS GO!!!).

En résumé

  • Impression générale : nous avons passé 3 nuits dans les environs du lac Tekapo, et si ça n’avait été pour le vent et parfois la pluie, nous y serions bien restés un peu plus pour nous promener et profiter des superbes paysages. Lui et son voisin le lac Pukaki sont très bien situés pour quiconque veut partir de Christchurch vers Dunedin ou Queenstown. La ville de Mt Cook sur la rive Nord du Lac Pukaki fait aussi partie des stations de ski « antiques » de la Nouvelle-Zélande (voire du monde…), à l’époque où cette activité se développait chez les populations les plus fortunées. Nous n’y avons pas été, mais apparemment c’est très bien aussi.
  • Activités : balade à pattes (notamment celles du DOC), évidemment, mais aussi SUP et kayak s’il n’y a pas de vent, kite-surf s’il y a du vent, observation des étoiles à l’observatoire ou juste assis sur un banc une bière à la main
  • Logement : un lieu aussi beau et touristique ne manque évidemment pas d’hôtels et auberges, mais nous n’en avons vu que trois :
    • Lake Tekapo Holiday Park : très bien situé, bien équipé, propre mais avec des douches payantes (2 NZD pour 10mn). En plus d’emplacements pour les vans, il a aussi un espace Auberge de jeunesse et propose aussi des petits bungalows. Une bonne adresse  http://laketekapo-accommodation.co.nz/ !
    • Camping du Lac Alexandrina : pour 20 NZD un peu cher pour ce qu’il est, mais est plutôt bien situé
    • Camping du Lac McGregor: un camping très basique du DOC avec des toilettes propres et une arrivée d’eau, pour 6 NZD par adulte. Il est un peu pelé et accidenté, mais est bien situé pour aller se promener et est calme malgré la proximité de la route

 

One thought on “Lac Tekapo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *